UA-68671480-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/10/2011

Et maintenant, place aux maths.

 

Autour du nombre du temps et de l’espace,

ou comment rationaliser l’enseignement des mathématiques.

 

*************

Deux chapitres pour les mathématiques, cela pourra paraître surprenant alors qu’en français il y eu beaucoup plus. Ne cherche pas à comprendre, je n’ai pas d’explications à donner. Tu peux quand même entrevoir ce qui m’a guidé : d’un côté numération, opérations et problèmes, de l’autre géométrie et mesures.

Les manuels de mathématiques, mêmes bien conçus, ne répondent pas à l’obligation que tu as, toi, de t’adapter à tes élèves et à leurs façons d'appréhender les mathématiques.

Les apprentissages sont tributaires des présentations, des méthodes pédagogiques employées, du temps tout simplement, et varient donc avec chaque enfant. Le manuel, lui, ne module pas ou peu. Au maître donc de trouver la “vérité” de chaque élève.

 

**************

 

Autour du nombre : connaître les nombres.

 

L’enfant doit être capable d’appréhender le nombre dans toute sa globalité.

 

Sa formation;

sa lecture;

ses écritures;

ses décompositions.

 

mais aussi il doit savoir comparer, encadrer, classer les nombres entre-eux, sans perdre de vue que, entiers décimaux et fractionnaires forment l'ensemble de nombres naturels avec des écritures spécifiques, parfaitement comparables en fin de cycle III.

 

ex : 0, 25 = 1/4 < 1/2 < 0, 75 < 1 < 5/3

 

 

Quel que soit le cycle ou le niveau de classe, les compétences générales à faire acquérir dens ce domaine restent les mêmes. Plus l’enfant progresse, plus il ajoute de cordes à son arc. Mais gare, si une compétence n’est pas ou mal acquise, cela risque de l’handicaper par la suite. Aussi, très rapidement, tu vas être amené à remédier avec quelques élèves, même au CP. N’hésite pas à le faire, ne te cache pas derrière ce qu’on entend encore trop souvent dans les classes : “Ce n’est pas un matheux , il n’y comprend rien” ! C’est surtout un élève avec qui on n’a pas pris le temps qu’il fallait pour ancrer les compétences ; c’est peut-être aussi à cause d’un manuel trop aveuglément suivi par le maître et pas du tout adapté à l’élève en difficulté.

Alors, dans ce domaine, ce qu’il faut à tout pris mettre au point ce sont les items de compétences et de s’y tenir. Tu en trouveras en annexe 1 pour chacun des cycles. A toi d’y trouver la vérité de chacun de tes élèves.

Pourtant, au cycle II, tu devras veiller à ce que tous les enfants maîtrise le sens de la numération décimale, qui est la base de tout le système. Prends ton temps, fais toucher, manipuler, dessiner avant toute représentation abstraite.

21, c'est la représentation graphique par des chiffres d'un nombre signifiant deux dizaines et une unité, mais cela n'a de sens pour l'enfant que s'il a un référent concret de ce qu'est la dizaine ou l'unité, référent qu'il faudra songer à réactiver si tu sens une incompréhension même furtive. C'est à ce prix que tu éviteras de placer l'enfant en situation d'échec.

C’est bien d’ailleurs, surtout au cycle II, un domaine ou la fiche de préparation devient une fiche qui vise une compétence et qui se place dans la durée. On découvre, on manipule, on s’entraîne, on s’entraîne encore et encore, on découvre d’autres moyens si nécessaire, on manipule à nouveau, et quand c’est acquis, tu évalues.

 

Les rapports entre les nombres trouvent dans les programmes, depuis ceux de 2002, une dimension qu'y n'était pas si évidente avant.

Le calcul d'un complément à dizaine supérieure d'un nombre de 2 chiffres, mais aussi le calcul d'un complément à la centaine supérieure d'un nombre de 3 chiffres sont des techniques opératoires qui relève de la numération pure.

De même que la maitrise des relations entre des nombres imposés par les programmes permettront à l'élève d'avoir une vision claire de l'espace numérique.

 

    • relations entre 5; 10; 25; 50; 75; 100.

    • relations entre 50; 100; 200; 250; 500; 750; 1 000;

    • relations entre 5; 15; 30; 45; 60, 90.

      Annexe 1

      Cycle II.

       

      Numération

      1

      Je maîtise les nombres de 0 à 10. (Leslire et les écrire)

      2

      Je maîtrise les nombres de 0 à 59. (Leslire et les écrire)

      3

      Je maîtrise les nombres de 60 à 99. (Leslire et les écrire)

      4

      Je maîtise les nombres de 100 à 1000. (Leslire et les écrire)

      5

      Je sais décomposer un nombre 45 = 40 + 5 ; 217 = 200 + 10 + 7

      6

      Je sais ordonner des nombres.

      7

      Je sais compter de 2 en 2 ; de 5 en 5 ; de 10 en 10.

      8

      Je sais comparer deux nombres > ; < ; =.

      9

      Je sais encadrer un nombre 46 < 47 < 48 ; 40 < 46 < 50 ;

      10

      Je connais les doubles et des nombres d’un chiffres.

      11

      Je connais les moitiés des 10 premiers nombres pairs.

       

      Cycle III.

       

      Numération

      1

      Je maîtrise les nbs entiers jusqu’à 1 000. (Les lire et les écrire.)

      2

      Je maîtrise les nbs entiers jusqu’à 1 000 000. (Les lire et les écrire.)

      3

      Je maîtrise les nbs entiers comprenant la classe des millions. (Les lire et les écrire.)

      4

      Je sais décomposer et recomposer les nbs entiers sous la forme d’une somme.

      5

      Je sais décomposer et recomposer les nbs entiers sous la forme d’une somme de produits.

      6

      Je sais décomposer un nb entier en utilisant des puissances de 10.

      7

      Je sais ordonner et comparer les nbs entiers.

      8

      Je sais encadrer un nb entier à 10 près, à 100 près, à 1000 près.

      9

      Je maîtrise la lecture et l’écriture des nbs décimaux . (Les lire et les écrire)

      10

      Je connais les relations entre 5; 10; 20; 25; 50; 75; 100.

      11

      Je connais les relations entre 50; 100. 200. 250; 500; 750; 1000.

      12

      Je connais les relations entre 5; 15; 30; 45; 60; 90;

      13

      Je sais ordonner et comparer les nbs décimaux.

      14

      Je sais encadrer les nbs décimaux à 1 près, 0,1 près.

      15

      Je maîtrise les fractions, décimales, et autres (1/2, 1/4, 3/4 ...) (Les lire et les écrire)

      16

      Je maîtrise les notions de double et de moitié.

      17

      Je maîtrise la notion de multiple et de diviseur d’un nombre.

      18

      Je sais écrire certaines fractions sous la forme d’un nb décimal et vice-versa. Ex : ¼ = 0, 25.

      19

      Je sais lire et écrire les nbs complexes (sexagésimaux ).

       

       

12:02 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Quelle chance, je cherchais un point de vue à ce propos, et je suis tombé par accident sur votre site.

Écrit par : Allobebe | 18/10/2011

Les commentaires sont fermés.